Rudi & Rita Trossen

Arriver chez Trossen, c’est trouver une île de beauté où se reposer enfin, dans la mer agitée du vin conventionnel allemand — trop souvent la norme en Mosel. Un endroit où la nature prend le dessus sur l’homme, qui se pose en observateur au milieu du calme paisible qu’une vigne en équilibre dégage — malgré le bruit vulgaire des avions-citernes des voisins qui pratiquent la « viticulture ».

Rudi & Rita Trossen

Rudi & Rita Trossen

Terroir

Rencontrer Trossen, c’est se questionner quant à savoir si son regard inquisiteur recherche en nous le bon ou le mauvais — et savoir pertinemment qu’en un seul coup d’œil, il a deviné les deux. Il semble lire les énergies et les âmes de tous, dans l’éclairage tamisé du chai qui illumine à peine son visage serein, derrière la table jonchée des bouteilles qui ont servi à abreuver les nombreux visiteurs. Il nous écoute parler malgré le bruit infernal de la vieille presse qui a le même âge que lui. Le mode opérationnel désuet de cette machine dicte malgré lui le rythme des soirées de vendanges: 20 minutes de presse, puis une bouteille à boire à la ronde, 20 minutes de presse, et ainsi de suite.

Rudi & Rita Trossen | Ward & AssociésRudi & Rita Trossen | Ward & Associés

S’immiscer dans l’univers de Trossen, c’est évoluer au gré des paroles de cet homme mi-philosophe, mi-énigme, mi-génie. Un homme tellement complet qu’il a trois moitiés. Quand Trossen parle, tout le monde écoute. Quand Rita parle, on écoute encore plus. Quand les deux se présentent au petit déjeuner sans une fripe des déboires de la veille, on se dit, peut-être boivent-ils aussi leurs potions biodynamiques depuis 1978.

Chai

Une excursion dans les parcelles de Trossen c’est des pentes qui coulent vers la rivière, des vignes florissantes de bonheur, des raisins gorgés de la synergie entre la Terre, le Soleil et l’homme. C’est aussi une bonne leçon sur le pouvoir de l’agriculture saine: le regard se pose sur les parcelles des voisins proches, là où le sol s’ouvre en deux sous le poids de l’érosion. Et on continue d’écouter Rudi qui nous explique tout le chemin qui l’a mené à questionner ses propres pratiques trois décennies avant tout le monde, lorsqu’il était jeune héritier du domaine quand son père est mort prématurément. On comprend vite que la philosophie de ce fameux Steiner qu’il vénère, il ne l’a pas seulement lue, il l’a comprise.

Rudi & Rita Trossen | Ward & AssociésRudi & Rita Trossen | Ward & Associés

Et lorsqu’enfin on boit les vins de Trossen, là-bas ou ailleurs, les réponses se versent d’elles-mêmes de la bouteille. Car elles contiennent sans contredit la mystique de leur créateur, la verve calme, le sourire en coin de ceux qui en ont vu. L’énergie apaisante d’une force tranquille, calquée de près sur le seul et unique : Rudi Trossen.

Rudi & Rita Trossen | Ward & AssociésRudi & Rita Trossen | Ward & AssociésRudi & Rita Trossen | Ward & Associés